Mieux comprendre les stratégies de lecture des élèves

Plusieurs processus cognitifs sont impliqués pendant la lecture. Que se passe-t-il dans la tête de Simon, Alexa et Joanie lors de la lecture d’un texte? Pourquoi Simon a-t-il de très bonnes compétences en lecture tandis que Joanie et Alexa semblent présenter des difficultés?

strategies_lecture
Catherine Turcotte de l’Université du Québec à Montréal et Émilie Cloutier de l’Université McGill ont étudié les stratégies de lecture utilisées par ces trois élèves en 6e année du primaire. Pour ce faire, elles ont utilisé la méthode du rappel stimulé après une tâche de compréhension d’un texte informatif.

Une stratégie par semaine : une approche d’enseignement explicite en lecture

Le rappel stimulé

La méthode du rappel stimulé consiste à filmer un élève lors de la lecture d’un texte à voix haute. Par la suite, l’élève peut relire le texte en silence afin de se concentrer sur sa compréhension. L’interviewer pose alors six questions portant sur le texte qui demandent à l’enfant de repérer des informations, faire des inférences et comprendre les idées principales du texte informatif.

L’interviewer et l’élève regardent ensuite l’enregistrement vidéo. L’enfant est invité à arrêter l’enregistrement pour commenter tandis que l’interviewer lui pose des questions sur sa lecture telles que « Avais-tu déjà entendu ce mot? », « Comment as-tu fait pour répondre? »

Cette méthode permet à l’élève de verbaliser les stratégies qu’il a utilisées lors de sa lecture et permet aux chercheurs de déterminer si les stratégies sont variées, efficaces ou inefficaces.

Ce rappel mène à voir les doutes des élèves envers leurs réponses, leur maladresse à agir, leurs questionnements, l’utilisation répétitive de certaines stratégies, etc.

Les stratégies de lecture

Pour bien comprendre un texte, un lecteur utilise différentes stratégies cognitives et métacognitives. Un lecteur compétent et efficace peut :

    • faire des inférences
    • prédire le contenu et la structure du texte
    • vérifier ses prédictions
    • faire des liens avec ses connaissances
    • sélectionner l’information importante
    • se poser des questions
    • identifier les bris de compréhension et les réparer
    • se résumer

De son côté, le lecteur en difficulté montre plus de rigidité dans l’utilisation de ces stratégies. Les stratégies peuvent être absentes ou présentes, mais inefficaces dans le contexte.

Des outils d’évaluation des stratégies de lecture pour le secondaire

Le rappel stimulé en classe

Les chercheuses mentionnent que la méthode du rappel stimulé pourrait être utilisée tant par les enseignants que par les orthopédagogues. Elles conseillent de laisser l’élève choisir son texte lui-même afin de favoriser son engagement dans la tâche. Les enseignants pourraient demander aux élèves de s’autoévaluer après la réalisation d’une tâche difficile tandis que l’orthopédagogue pourrait évaluer les stratégies de compréhension de lecture.

De la sorte, l’orthopédagogue peut aider l’enfant à utiliser les stratégies de façon efficace ou en développer davantage.

 [Consulter l’article]

Creative Commons Creative Commons Attribution 2.0 Generic License   by  vale

Dernière modification : 17 novembre 2014.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

2 commentaires

  1. Par marie julien le 15 février 2015 à 14:18

    À quand un cahier de stratégies de lecture (ex: Texto au primaire) au secondaire pour travailler ces stratégies? Ce serait plus simple puisque tout serait à porté de main.

    Commentaire inapproprié ?

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)