Quoi de neuf?

Les défis de l’écriture

Que ce soit en mathématiques, en français, en biologie ou en chimie, les élèves doivent être capables d’écrire pour démontrer leurs compétences. Toutefois, pour certains élèves, l’apprentissage de l’écriture est difficile. Pour aider ces élèves et pour stimuler leur goût d’écrire, la recherche propose plusieurs stratégies.  

ecriture

Shelley Stagg Peterson est professeure dans le domaine de l’éducation en littératie au Programme d’études, d’enseignement et d’apprentissage de l’Université de Toronto. Dans cet article, cette chercheuse propose de nombreuses stratégies applicables par les enseignants pour aider les élèves qui ont des difficultés en écriture.

Les stratégies

Aider les élèves qui ont du mal à écrire à la main

Pour un enfant ayant de la difficulté à se rappeler la forme des lettres, il peut être difficile de se concentrer sur ses idées lors de la rédaction d’un texte. Pour aider ces élèves, l’enseignant peut :

  • Coller l’alphabet sur leur pupitre.
  • Leur donner l’occasion de former des lettres en pâte à modeler ou avec des ficelles.
  • Leur permettre de rédiger à l’aide d’un logiciel de traitement de texte.

Appuyer les différentes étapes de l’écriture

En se basant sur le modèle de la stratégie de développement autonome, l’enseignant peut établir des objectifs et ébaucher des textes avec toute sa classe ou en plus petits groupes. Tout au long du processus d’écriture, l’enseignant modélise les stratégies et explicite les processus décisionnels pour que l’enfant puisse, par la suite, comparer ses stratégies avec celles montrées par l’enseignant.

 Prendre le niveau de chaque élève comme point de départ.

Aider les élèves à améliorer le produit écrit

Disposer les tables de la classe pour que l’élève puisse communiquer avec ses camarades pour leur demander des conseils.

Par exemple :

  • Demander un mot ou une épellation qui lui échappe.
  • Lire une phrase à son camarade pour en confirmer le sens.
  • Demander des suggestions sur la façon de tirer un personnage de l’embarras.

 Stratégies en lecture et en écriture [Dossier thématique]

 Les trois clés de la motivation

1) Offrir plusieurs choix à l’élève en matière d’écriture

Un enfant ayant des difficultés d’écriture peut avoir de la difficulté à commencer un texte. L’enseignant peut alors offrir une gamme de choix quant au sujet, aux personnages, au point de vue, au genre et à la forme afin de permet à l’élève de choisir des idées qui l’intéressent.

2) Fournissez des connaissances préalables

Toutes sortes d’activités sont possibles pour rafraichir les connaissances antérieures des élèves ou pour les encourager à découvrir de nouveaux sujets. Par exemple, l’enseignant peut présenter des textes trouvés sur Internet ou montrer des vidéos ou des photos aux élèves.

3) Donner aux élèves l’occasion d’écrire pour de vrais destinataires

Pour motiver ses élèves à écrire, l’enseignant peut les encourager à écrire à leurs pairs ou à d’autres destinataires en publiant leurs textes sur un site Internet ou un blogue.

Le potentiel du blogue pour l’apprentissage de l’écriture

[Consulter le document]

Dernière modification : 16 novembre 2014.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)