Quoi de neuf?

Les « décrocheurs scolaires »

Bien que le taux de décrochage scolaire ait diminué au Canada, il demeure tout de même un nombre important d’élèves qui quittent l’école avant la fin de la scolarité obligatoire. Pour prévenir le décrochage scolaire, il est important d’avoir un portrait des caractéristiques de ces jeunes.

Qui sont-ils?

décrochage_scolaire

C’est d’abord dans le but d’aider à prévenir le décrochage scolaire des élèves de 4e et 5e secondaire que le Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) a conçu le guide Contrer le décrochage à la fin du secondaire.

Le guide présente les caractéristiques des élèves à risque de décrochage scolaire sous six typologies :

  • Les élèves les plus repérables
  • Les élèves « invisibles »
  • Les élèves qui ont besoin d’un coup de pouce
  • Les élèves qui ont des difficultés scolaires
  • Les élèves qui ont des difficultés d’attachement à leur école
  • Les élèves qui sont influencés par la vision de leur parent

Persévérance scolaire [Dossier thématique]

Ce n’est pas le niveau de scolarité des parents, mais plutôt la valeur qu’ils accordent à l’école qui favorise la persévérance scolaire de leurs enfants.

Sept principes pour guider l’action

Le MELS présente également des pratiques efficaces et des axes d’intervention pour prévenir le décrochage dont l’efficacité a été démontrée dans la recherche.
Pour encourager la persévérance et contrer le décrochage,

  • Les élèves qui présentent des signes précurseurs de décrochage vers la fin du secondaire sont repérés et accompagnés.
  • Les enseignants établissent des relations de qualité avec les élèves de 4e et 5e secondaire.
  • Les enseignants favorisent l’engagement cognitif et affectif des élèves.
  • Les élèves ont des projets de formation ou poursuivent des buts professionnels.
  • Les élèves entretiennent un sentiment d’appartenance fort envers leur école.
  • Le soutien parental au regard de la persévérance dans les études et de l’orientation scolaire et professionnelle est reconnu et encouragé par l’ensemble du personnel de l’école.
  • L’organisation s’adapte aux décrocheurs potentiels et aux raccrocheurs en utilisant la marge de manœuvre donnée par la Loi sur l’instruction publique, le régime pédagogique et d’autres encadrements.

[Consulter le guide]

 

Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.0 Generic License  by  vic xia

Dernière modification : 17 novembre 2014.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)