Quoi de neuf?

La musique aide au développement du langage

« Lorsqu’elles sont associées aux apprentissages en matière de langage, les activités musicales contribuent à l’acquisition des habiletés en lecture et en écriture. ».

Piano player by San Mateo County Library, on Flickr
C’est ce que révèlent les travaux de Jonathan Bolduc, membre associé au Laboratoire international de recherche sur le cerveau, la musique et le son (BRAMS) de l’Université de Montréal. Dans son étude publiée dans la revue scientifique Psychologie française, le chercheur s’est penché sur le lien entre la perception rythmique (c’est-à-dire l’ordre et la proportion des différentes durées des sons) et les capacités à segmenter les mots en syllabes.

[La musique serait bénéfique pour le développement cognitif de l’enfant]

Réalisée en collaboration avec la professeure Isabelle Montésinos-Gelet, du Département de didactique de l’UdeM, l’étude a été menée auprès de 61 enfants de quatre ans fréquentant la maternelle dans une école franco-ontarienne.

Les activités musicales favorisent le développement de la conscience phonologique, soit les habiletés à percevoir, segmenter et manipuler les unités sonores du langage, comme les rimes, les syllabes et les phonèmes.

Les résultats révèlent que de meilleures habiletés perceptives sur le plan rythmique bonifient le traitement de la syllabe.

Les enfants qui distinguent un plus grand nombre de séquences rythmiques segmentent mieux les mots en syllabes, ce qui facilite l’élaboration de stratégies en lecture et en écriture.

Cela confirme l’importance des activités musicales et de l’enseignement de la musique à l’école.

 

Creative Commons Attribution-Noncommercial-Share Alike 2.0 Generic License San

Dernière modification : 3 juin 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)