En vedette

L’incidence du programme d’intervention 80, Ruelle de l’Avenir sur le vécu scolaire des élèves

Roch Chouinard, Julie Bergeron, François Bowen, Jean-Sébastien Fallu,
Pascale Lefrancois, Louise Poirier

de l’Université de Montréal

Un programme d’intervention d’envergure

L’organisme communautaire Projet 80 œuvre auprès des jeunes du quartier Centre-Sud de Montréal depuis plusieurs années. Avec l’aide de Gaz Métro et de la Commission scolaire de Montréal, l’organisme a mis en place en 2008 un programme d’intervention d’envergure (80, Ruelle de l’Avenir) visant la persévérance et la réussite scolaire des jeunes. Pour ce faire, les partenaires ont investi massivement afin de transformer l’annexe d’une école du quartier en y ajoutant différentes infrastructures (cuisine, laboratoires de sciences et de robotique, salle d’expérimentation en lecture, atelier d’horticulture, atelier multimédia et jeux, gymnase multifonctions) permettant la mise en place d’approches pédagogiques basées sur la réalisation de projets personnels signifiants. Ces installations, ouvertes à toutes les écoles primaires du quartier, sont sous la responsabilité d’intervenants spécialisés qui ont pour mission d’accompagner les enseignants et les élèves dans la réalisation des projets des élèves.

Notre étude, financée par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) et le Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FQRSC) dans le cadre du programme Actions concertées -Persévérance et réussite scolaire, avait pour objectif d’évaluer l’incidence du programme 80, Ruelle de l’Avenir sur la motivation, l’adaptation psycho-sociale et le développement des compétences en français et en mathématiques des jeunes ayant participé au programme.

Quelques résultats

Un questionnaire sur la motivation et l’adaptation psycho-sociale ainsi que des tests uniformes de français et de mathématiques ont été administrés deux fois par année pendant trois ans aux élèves de 3e cycle des cinq écoles primaires participantes. De plus, un suivi a été effectué auprès d’une partie des élèves suite à leur passage au secondaire. Les résultats des analyses indiquent que les groupes d’élèves qui ont fréquenté les installations se distinguent positivement des groupes témoins comparables quant à leur :

    • motivation générale (utilité de l’école);
    • motivation spécifique aux matières (intérêt et utilité des mathématiques, utilité du français);
    • adaptation psycho-sociale (sentiment d’appartenance, isolement et anxiété sociale); 
    • compétences en mathématiques (opérations sur des nombres rationnels, résolution de problèmes);
    • compétences en lecture (compréhension textuelle explicite, script implicite et questions fermées);
    • compétences à l’écrit (nombre moindre d’erreurs orthographiques, meilleure cohérence, structure, clarté et syntaxe des textes produits).

De plus, les élèves suivis au secondaire rapportent en général mieux percevoir l’utilité de l’école et rapportent moins d’anxiété de performance et d’anxiété sociale que les élèves d’un groupe de comparaison.

[Accéder au rapport de recherche]

Une initiative revue et corrigée

Parallèlement, des entrevues avec les enseignants ont révélé que l’appropriation des installations et de la pédagogie par projets s’est effectuée de façon graduelle et que l’implantation du programme a nécessité des réajustements importants pour répondre aux besoins de tous les intervenants. De fait, les enseignants ont peu utilisés les installations la première année où elles ont été mises à leur disposition. Toutefois, les ajustements apportés par la direction du projet ont permis d’améliorer la qualité et la fréquence des collaborations entre les enseignants et les intervenants de l’organisme communautaire. En général, les enseignants rencontrés perçoivent maintenant le programme comme un outil qui stimule leurs élèves et qui permet d’enrichir leur enseignement.

[Consulter le site Web]

Dernière modification : 30 juin 2015.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)