Quoi de neuf?

Maternelle 4 ans [Dossier thématique]

4814546593_1017fac5ddLes écoles primaires du Québec connaissent une nouveauté cet automne : l’implantation progressive de la maternelle 4 ans à temps plein en milieu défavorisé.

C’est ainsi que chacune des commissions scolaires de la province a identifié une école située en milieu socio-économique faible qui abrite une classe de maternelle fréquentée toute la journée par des enfants de 4 ans.

L’idée derrière ce projet de loi est d’intervenir en amont auprès des élèves qui ne fréquentent pas de services éducatifs ou qui pourraient être à risques dans le futur d’éprouver certaines difficultés d’apprentissage.

Ces enfants les plus démunis ont donc accès à une nouvelle offre de services éducatifs préventifs afin de favoriser une plus grande égalité des chances.

Toute l’information qu’offre ce dossier a été répertoriée grâce à la bibliothèque virtuelle du RIRE. Pour retrouver des informations similaires, utilisez les descripteurs suivants : #maternelle, #préscolaire, #transition_préscolaire_primaire.

 

RIRE

Le quart des enfants qui entrent à la maternelle sont « vulnérables » (En Vedette)

« Ce titre est tiré d’un article de La Presse du 19 septembre 2013 et il fait référence à une enquête qui vient tout juste d’être publiée par l’ISQ […] »

Petite enfance : les enfants issus de milieux défavorisés

« Les enfants du préscolaire qui participent à un programme plus centré sur les jeux informels font moins d’apprentissages en langue […] »

Le passage au préscolaire fait toute la différence pour les milieux défavorisés

« Une nouvelle recherche prouve que l’impact du préscolaire est davantage significatif pour les jeunes en provenance de milieux défavorisés […] »

Une étude qui rappelle l’importance de l’enseignement préscolaire

« Les enfants qui commencent l’école dès le préscolaire ont de meilleures habiletés en mathématiques et en lecture […] »

RECHERCHES

Effets d’un programme de maternelle 4 ans temps plein (Recherche en éducation)

« Cet article porte sur les effets à moyen terme d’un programme préscolaire offert à temps plein à des enfants de quatre ans. L’étude compare 241 élèves […] »

Développement de la conscience de l’écrit: interventions éducatives d’enseignantes de la maternelle quatre ans en milieux défavorisés (Érudit)

« Une étude de cas multiples a été réalisée auprès de six enseignantes de la maternelle quatre ans en milieux défavorisés d’une même commission scolaire […] »

Approche écosystémique et fondements de l’intervention éducative précoce en milieux socio- économiques faibles (Brock Education)

« Dans cet article, nous faisons état du rôle que l’adoption d’un discours fondé sur le modèle écosystémique a joué sur le […] »

ARTICLES

Trois questions à Caroline Bouchard sur la pertinence d’envoyer des enfants de 4 ans à la maternelle (ULaval)

« Dès septembre 2013, le gouvernement du Québec veut ouvrir les classes de maternelle aux enfants de 4 ans dans plusieurs écoles situées […] »

Le casse-tête de la maternelle à 4 ans (LaPresse)

« Manque de locaux, de personnel et surtout de temps pour tout mettre en place. L’implantation progressive de la maternelle à 4 ans à temps plein […] »

Lutte contre le décrochage scolaire: tout commence à la maternelle (Le Soleil)

« Com­me toutes les deux semaines, une quinzaine d’enfants âgés de quatre ans franchissent joyeusement la porte de l’école primaire […] »

DOCUMENTS OFFICIELS

Mieux accueillir et éduquer les enfants d’âge préscolaire, une triple question d’accès, de qualité et de continuité des services [PDF] (CSE)

« On reconnaît de plus en plus l’importance de la période de la petite enfance comme fondement de l’éducation tout au long de la vie […] »

Scolariser ou non la petite enfance: qu’en est-il de l’intervention éducative dans les maternelles québécoises?(Lettre de la Chaire de recherche du Canada)

« Cet éditorial présente des éléments de clarification vis-à-vis la signification et la valeur accordée à l’éducation préscolaire au Québec  […] »

Conditions de la petite enfance et préparation pour l’école : l’importance du soutien social aux familles (ISQ)

« Au Québec, on estime qu’entre 25% et 35% des enfants sont vulnérables sur le plan physique, cognitif ou socioaffectif lors de l’entrée à l’école […] »

 

Photo : ijiwaru jimbo

Dernière modification : 26 février 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)