Il faut que ça bouge!

Monkey Bar

Personne ne dément les bénéfices d’un mode de vie actif qui s’étendent à plusieurs sphères de la vie d’un individu. Chez les jeunes, notamment, l’activité physique a des effets bénéfiques sur la santé physique et psychologique, la santé mentale, les compétences sociales ainsi que les habiletés cognitives.

Il convient donc de se demander pourquoi seulement 7% des enfants canadiens sont suffisamment actifs.

Considérant que l’école est un milieu de choix pour acquérir de bonnes habitudes alimentaires et de mener une vie active, la Coalition québécoise sur la problématique du poids, une initiative parrainée par l’Association de la santé publique du Québec a proposé 5 recommandations pour permettre aux jeunes d’être plus actifs à l’école:

  1. 1. « Rendre obligatoire un temps minimal consacré aux cours d’éducation physique et à la santé;
  2. 2. Favoriser les activités physiques intramuros et parascolaires;
  3. 3. Intégrer l’activité physique à d’autres programmes d’enseignement;
  4. 4. Organiser et encadrer des récréations actives dans des cours d’école bien aménagées;
  5. 5. Favoriser les déplacements actifs entre le domicile et l’école. »

Des pistes de solution pour tous!

Formulées par un comité d’experts, ces recommandations visent à « augmenter et maximiser les occasions pour les jeunes d’être actifs, du moment où ils partent le matin pour l’école jusqu’à leur retour à la maison, afin qu’ils puissent cumuler un minimum de 60 minutes d’activité physique par jour ».

Destinées au gouvernement, au milieu scolaire et aux municipalités, ces pistes de solution permettent de rejoindre un nombre important de jeunes, quel que soit leur statut socioéconomique, et peuvent être adaptées en fonction de la réalité de chaque milieu.

[Consulter le rapport]

 

Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.0 Generic License  by  JArnez 

Dernière modification : 1 juin 2017.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)