Quoi de neuf?

L’attitude des enseignants face aux TIC

 by GS

Le tournant des années 2000 fut caractérisé par une volonté forte d’intégrer dans l’enseignement les technologies de l’information et de la communication (TIC). Une quinzaine d’années plus tard, le constat est souvent posé de la lenteur de leur intégration. Des experts ont cherché à comprendre pourquoi l’avènement des technologies en éducation ne répond pas aux attentes initiales.

Dans cet article paru dans Formation-Profession, Jeanne Rey et Pierre-François Coen du Service de la recherche de la Haute école pédagogique de Fribourg présentent de nouveaux éléments sur les technologies dans le domaine de l’éducation.

Méthodologie

À partir de deux collectes de données effectuées en 2006 et 2012 sur une même population d’enseignants du primaire et du secondaire en Suisse, les chercheurs dressent un portrait de l’évolution des attitudes motivationnelles des enseignants vis-à-vis de l’intégration des TIC au cours des six dernières années.

Rey et Coen ont analysé différentes variables motivationnelles associées à l’intégration des technologies, dont le sentiment de compétence dans l’intégration pédagogique des TIC, l’attrait pour le travail avec les technologies, la valeur perçue en lien avec l’apprentissage des élèves et l’orientation vers soi associée à l’intégration des TIC.

Résultats

Les résultats indiquent que les attitudes motivationnelles des enseignants ont évolué positivement en 6 ans. Les auteurs attirent l’attention sur l’augmentation significative de l’attrait des TIC et du sentiment de compétence des enseignants à la fois dans la maîtrise technique des TIC, dans l’évaluation du potentiel pédagogique de ces nouveaux outils et dans leur intégration pédagogique en classe.

Toutefois, les chercheurs soulignent une hétérogénéité croissante entre enseignants dans la maîtrise technique des TIC; des écarts se creusent entre les enseignants très au fait des évolutions technologiques et ceux qui peinent dans la maîtrise des outils informatiques usuels.

La démarche des chercheurs a aussi démontré que les différences liés à l’âge et au sexe tendaient à diminuer, même si les femmes s’estiment encore moins compétentes dans la maîtrise technique des TIC que leurs collègues masculins.

Fait intéressant, Rey et Coen notent que « la contrôlabilité des usages des TIC diminue au fur et à mesure que l’on monte dans les degrés d’enseignement et suscite une méfiance de plus en plus grande à l’égard des TIC de la part enseignants du secondaire ».

Enfin, il apparaît que la motivation reste un facteur déterminant dans l’intégration des TIC.

Implications

Dans le texte, Rey et Coen discutent de l’implication de leurs résultats, en particulier pour les formations futures à l’intégration des technologies destinées aux enseignants. Ils sont d’avis que les institutions de formation devraient tenir compte des besoins différenciés des enseignants.

Leur étude ayant révélé que la motivation est d’une grande importance dans l’intégration des TIC, Rey et Coen affirment que d’ « essayer de convaincre les enseignants en leur « vendant » les bienfaits des technologies ne suffit pas, leur présenter des modèles ou des bonnes pratiques à suivre est probablement insuffisant ».

« Nous pensons qu’un travail effectué à partir des réalités du terrain constituerait une approche intéressante. Ainsi, inciter les enseignants à échanger sur leur pratique d’enseignement, les aider à identifier la source des écueils qu’ils rencontrent, les conduire à réfléchir sur des outils susceptibles de répondre à leurs frustrations pédagogiques et enfin les encourager à travailler ensemble constituerait selon nous de bonnes voies à explorer. »

[Consulter l’article]

Le RIRE vous conseille deux autres articles traitant de l’attitude des enseignants vis-à-vis les TIC :

Creative Commons Attribution 2.0 Generic License GS

Dernière modification : 24 mars 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

2 commentaires

  1. [...] L’attitude des enseignants face aux TIC [...]

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

  2. [...] Le Réseau d'information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l'information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative.  [...]

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)