«Tout ça, pour ça…» : La réforme au Québec

« Les années 2000 ont été marquées au Québec par une vive polémique autour de la réforme de l’éducation. La première cohorte d’élèves de la réforme ayant diplômé en juin 2010, un bilan s’imposait pour comprendre la façon dont les enseignants du Québec ont vécu cet évènement majeur de leur carrière. »

Amazing Teachers by Bunches and Bits {Karina}, on FlickrUne équipe de chercheurs du Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE-Laval) a mené, entre 2009 et 2012, une recherche centrée essentiellement sur le discours de 427 enseignants.

Le point de vue des enseignants sur la réforme des programmes au Québec

Les résultats de leur enquête sont présentés dans cet article. On y retrouve à la fois des statistiques issues des réponses des enseignants aux questions fermées ainsi que des commentaires laissés par les enseignants, afin d’illustrer les points de vue dominants.

À l’aide de ces deux types de données, quantitatives et qualitatives, les chercheurs font un tour d’horizon de cinq aspects touchant à la réforme :

1- la formation reçue au moment de la réforme

« S’ils reconnaissent la pertinence des formations, les enseignants gardent un goût amer de la manière dont s’est déroulée l’implantation de cette réforme et ils sont 75,1 % à dire qu’elle leur a été imposée sans véritable consultation. »

2- les stratégies d’enseignement adoptées

« Si les enseignants trouvent intéressantes les idées pédagogiques promues par la réforme, ils disent ne pas les appliquer de manière généralisée, et surtout au secondaire. On est donc loin d’assister à un bouleversement des pratiques sur ce plan. »

3- l’apprentissage des élèves

« Les enseignants jugent négativement les effets de la réforme sur leurs élèves. »

4- les élèves en difficulté

« En somme, la situation des élèves en difficulté – et même celle des forts – a manifestement peu progressée, selon les répondants de l’étude. En d’autres termes, « tout ça, pour ça »… »

5- les relations professionnellesde l’enseignant

« Si la réforme a eu un impact à cet égard, elle a rapproché les enseignants de leur milieu et les a éloignés du MELS qui fait le plus souvent office de bouc émissaire dans les réponses des enseignants. »

L’équipe du CRIFPE note que les enseignants du primaire et du secondaire expriment des points de vue assez différents, ceux du secondaire se montrant plus critiques notamment envers la formation offerte et les effets de la réforme sur les apprentissages des élèves.

Selon l’enquête, deux tiers des enseignants disent prendre des libertés plus ou moins importantes à l’égard des prescriptions ministérielles. Ceci montre que s’il y a eu une certaine adhésion aux principes de la réforme, celle-ci n’a pas vraiment passé le test de son application en salle de classe, notamment sur le plan des pratiques enseignantes et des apprentissages des élèves.

[Consultez le rapport]

 

Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.0 Generic License by Bunches and Bits {Karina}

Dernière modification : 2 juin 2017.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)