Quoi de neuf?

L’insertion des nouveaux enseignants en formation professionnelle passe par les communautés de pratique

L’insertion des nouveaux enseignants de la formation professionnelle dans leur milieu de travail est atypique. Dans la très grande majorité des cas (81 %), ces enseignants occupent un poste dans un centre de formation professionnelle avant d’avoir obtenu leur baccalauréat en enseignement.

Student by CollegeDegrees360, on Flickr

Cette situation n’est pas toujours facile pour eux. C’est pourquoi il est utile, dans leur cas, de prévoir des modalités d’accompagnement particulières. Ces dernières années, une équipe de recherche de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), sensible à cette réalité, a expérimenté la formule de la communauté de pratique afin de permettre aux nouveaux enseignants de s’entraider.

En 2001, le ministère de l’Éducation a amorcé une réforme de l’enseignement professionnel et technique et a proposé un plan de formation menant à l’obtention d’un baccalauréat en enseignement professionnel. La mise en place du nouveau programme a posé des défis importants aux universités et des chercheurs se sont intéressés depuis ce temps aux différents aspects de la transition professionnelle.

Sandra Coulombe fait partie des chercheurs préoccupés par cette question. Avec son collègue Amhed Zourhlal, également professeur au département des Sciences de l’éducation de l’UQAC, madame Coulombe s’est penchée sur les obstacles qui rendent plus difficile l’insertion en milieu de travail des nouveaux enseignants en formation professionnelle.

[Lire la suite de l’article]

Entrevue réalisée avec madame Sandra Coulombe, directrice du Module d’enseignement secondaire et professionnel et chercheuse associée au CRIFPE, à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Nous tenons aussi à remercier spécialement la collaboration de Véronique D’Amours et de Lise Santerre.

Nos suggestions

La formation professionnelle et technique au Québec – Un aperçu (MELS, 2010)

    Le présent document constitue la cinquième mise à jour de la version parue en 2003. Il vise à décrire la situation actuelle du système de formation professionnelle et technique au Québec.

Des obstacles à l’insertion des nouveaux enseignants en formation professionnelle (CRIFPE, 2010)

    Le présent texte met en lumière ces obstacles en présentant les résultats partiels d’une recherche réalisée auprès de nouveaux enseignants et d’acteurs impliqués dans leur insertion en formation professionnelle : conseillers pédagogiques, directeurs et accompagnateurs.

Consultez notre bibliothèque virtuelle (Diigo)

    Pour plus d’informations sur l’insertion professionnelle des enseignants.

 

Creative Commons Attribution-Share Alike 2.0 Generic License CollegeDegrees360

Dernière modification : 30 septembre 2015.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Un commentaire

  1. [...] L’insertion des nouveaux enseignants de la formation professionnelle dans leur milieu de travail est atypique.  [...]

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)