Réflexion sur l’inclusion des étudiants en situation de handicap

handicap by james_clear, on Flickr

Il est possible de constater que de plus en plus d’étudiants aux prises avec un handicap fréquentent les établissements d’enseignement universitaires. En effet, leur présence a doublé depuis les 5 dernières années au Québec. Afin de favoriser la réussite du plus grand nombre, l’inclusion des étudiants avec des difficultés doit passer par l’offre de services adaptés et une concertation de tous les intervenants impliqués. L’association canadienne de l’Éducation propose une réflexion sur la question.

L’article présente un modèle américain adopté par quelques universités canadiennes. Le « Universal Instructional Design » (UID) poursuit l’objectif de faciliter l’intégration des étudiants marginalisés ainsi que la réussite du plus grand nombre. Contrairement à un modèle médical d’accompagnement, l’UID préconise une approche sociale. La solution aux problèmes causés par le handicap réside dans l’adaptation de l’interaction entre l’étudiant et son environnement.

Le modèle propose l’utilisation d’une variété de démarches pédagogiques pour permettre à chacun de pouvoir apprendre en fonction de son unicité. Voici les neuf principes sur lesquels est basé le modèle américain :

  • l’accessibilité des notes de cours en différents formats
  • la flexibilité de stratégies d’étude et d’apprentissage
  • des consignes claires et simples présentées de manière écrite et orale
  • un matériel varié
  • des situations d’évaluation qui ciblent les compétences plutôt que les difficultés des étudiants
  • de la flexibilité dans le processus d’évaluation (accès à des outils technologiques)
  • une diminution des obstacles physiques (emploi de l’ordinateur, par exemple)
  • l’utilisation adaptée de l’espace de salle de cours
  • le développement d’une communauté d’apprenants favorisant les interactions entre les étudiants

L’article met en lumière qu’une réflexion collective s’impose afin que les changements adéquats soient apportés.

[Consulter l’article]

Creative Commons Attribution-Noncommercial-Share Alike 2.0 Generic License james_clear

Dernière modification : 12 février 2015.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)