Le contrôle : agent protecteur ou facteur de risque pour le décrochage?

téléchargement (3)Un constat fait l’unanimité : le décrochage scolaire est un fléau qu’il faut prioriser pour favoriser la réussite scolaire du plus grand nombre. Plusieurs études ont déjà été consacrées à cette problématique. Caroline Langer, une étudiante-chercheuse de l’Université de Montréal, en propose une nouvelle. Elle s’interroge sur l’impact du contrôle sur le décrochage scolaire chez les adolescents.

L’étude définit le contrôle comme étant « un trait de personnalité qui représente une propension à la capacité d’organisation, de planification, de contrôle des impulsions et de respect des normes et conventions sociales ». Logiquement, nous pourrions être portés à croire qu’un étudiant organisé qui planifie les tâches qu’il a à compléter et qui respecte les règles sociales et scolaires serait moins à risque de décrocher. L’étude propose cependant deux tranchants au contrôle : il peut être facteur de protection et facteur de vulnérabilité quant au décrochage.

En effet, indirectement, il semble que le contrôle puisse augmenter le risque de décrochage chez certains étudiants lorsqu’il est combiné à certains autres facteurs. Un niveau élevé de contrôle chez les étudiants peut s’apparenter au développement de troubles anxieux, ces derniers ayant pu auparavant être identifiés comme des facteurs de risques de décrochage scolaire. Le contrôle semble également avoir un impact sur le décrochage scolaire lors qu’une relation conflictuelle a lieu avec un enseignant. L’étude affirme cependant que le contrôle ne permet pas de prédire de façon indépendante le décrochage scolaire.

Plus de 1800 adolescents de 15 ans ont participé à la recherche. L’analyse des données obtenues a révélé qu’un étudiant ayant un niveau élevé de contrôle présente un risque plus important de décrochage lorsqu’il est en conflit avec des enseignants.

[Consulter l’étude (PDF)]

Dernière modification : 18 mars 2015.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)