Les coopératives scolaires favoriseraient l’engagement

téléchargement (14)Texte traduit et adapté de Students at Cooperative Schools Are More Engaged publié par sur le site ScienceDaily

L’engagement des élèves dans leur réussite scolaire ne serait pas indépendant du type d’école qu’ils fréquentent. En effet, le style organisationnel de l’école aurait un effet sur le travail du personnel enseignant, qui, à son tour, aurait des répercussions sur la performance et l’engagement des élèves. Selon la thèse d’Iker Ros, un chercheur de l’Université Paul-Valérie (France), ces facteurs varieraient lorsque l’on compare les écoles publiques, les écoles subventionnées et les coopératives scolaires, ces dernières se démarquant sur le plan de l’engagement de leurs élèves.

L’étude de Ros a été réalisée auprès de 1 273 élèves et de 343 enseignants d’écoles primaires et secondaires dans le Pays Basque et la Catalogne. Selon les résultats de l’étude, plus une école voit à son développement organisationnel, plus les élèves s’y sentent engagés.

D’après l’étude, les tâches des enseignants des coopératives scolaires sont réparties de façon plus horizontale, ce qui les conduit à collaborer et à apprendre les uns des autres. Autrement dit, cette dynamique fait en sorte que l’école elle-même apprend et tire de ses apprentissages une plus grande maturité organisationnelle.

L’engagement scolaire est constitué de trois aspects :

      1. l’aspect émotionnel ou psychologique se traduit par un sentiment d’appartenance à l’école ;

 

      2. l’aspect comportemental est évalué à partir des résultats de l’étude sur la participation des élèves dans l’enseignement et les activités parascolaires ;

 

    3. l’aspect cognitif repose sur la perception des élèves par rapport aux universités et leurs attentes futures.

Ros a également détecté des différences entre le sexe et l’âge des élèves. L’engagement serait plus des filles serait plus élevé que chez les garçons et, dans les deux cas, diminuerait avec l’âge, surtout lorsque les élèves sont à l’école secondaire.

[Consulter l’article]

Dernière modification : 19 mars 2015.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 4,00 sur 5)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)