Quoi de neuf?

Des élèves ennuyés en classe à cause du stress

images (8)Texte traduit et adapté de Studies Link Students’ Boredom to Stress, publié par Sarah D. Sparks sur le site Education Week le 9 octobre 2012

C’est un fait reconnu que lorsque nous sommes stressés, il est plus difficile de nous concentrer. Selon un groupe international de chercheurs, le stress serait l’un des liens entre l’ennui d’un élève et son inaptitude à se concentrer. L’enseignant gagne alors à capter l’attention des élèves, mais également à analyser les raisons pour lesquelles un élève s’ennuie, car le problème peut être plus profond qu’un simple manque d’intérêt.

Une étude conduite par l’Indiana University Bloomington a analysé le comportement de 275 000 élèves du secondaire de 2006 à 2009 et a conclu que 65% des élèves éprouvent un sentiment d’ennui au moins une fois par jour. De plus, des études récentes démontrent que cet ennui n’est pas nécessairement lié au manque de stimulation en classe, mais qu’il est bien lié à un type de stress.

Un élève qui s’ennuie éprouve de la difficulté à se concentrer et, conséquemment, à suivre en classe et à participer aux activités. Souvent, ils jettent le blâme sur des facteurs externes, comme la méthode d’enseignement ou le sujet inintéressant. Toutefois, d’autres facteurs entrent en ligne de compte. Par exemple, les élèves ayant un déficit d’attention ou d’hyperactivité risquent plus souvent de déclarer qu’ils s’ennuient. De la même manière, les élèves à qui on propose du matériel éducatif trop difficile pour eux sont plus enclins à le déclarer « ennuyeux » plutôt que «frustrant». Les élèves qui sont stressés en raison d’un traumatisme émotionnel sont plus enclins à se désengager de leur apprentissage et à s’ennuyer, ce qui ajoute à leur stress. Par le fait même, toutes sortes de stress quotidiens, tel qu’une classe bruyante, peut devenir une entrave à l’attention des élèves et contribuer à leur ennui.

Selon les chercheurs, il devient essentiel que les élèves apprennent à comprendre pourquoi ils s’ennuient. L’étude prouve que les élèves qui sont capables d’identifier et d’évaluer leur sentiment d’ennui ont moins d’épisodes d’ennui au fil du temps. Les enseignants ont donc un rôle à jouer pour les aider à identifier les sources d’ennui, les causes de stress et à trouver des solutions. Les enseignants et les élèves doivent chercher conjointement des moyens efficaces pour contrer l’ennui, ce qui sera, en bout de ligne, bénéfique pour tous.

[Consulter l’article]

À propos de Karine, notre rédactrice bénévole!

Mon nom est Karine Bourget et je suis une québécoise qui habite au Danemark. J’ai fait mes études au baccalauréat à l’UQAM et à la maitrise à Oxford Brookes University. Je travaille présentement pour une firme de consultation hôtelière dans la division d’investissement financier.

Bien que je n’ai pas de background en éducation, je considère l’éducation comme une pierre angulaire qui détermine en grande partie ce que nous deviendrons. J’ai la chance d’avoir des parents qui m’ont toujours poussés à aller au bout de mes rêves et de poursuivre mes études le plus possible. Malheureusement, ce n’est pas le cas pour tellement de jeunes, incluant ma cousine, qui a décroché en secondaire 3 et se retrouve à 18 ans sans diplôme secondaire. Je trouve cela absolument désolant et j’aimerais collaborer avec le RIRE pour aider la cause du décrochage, pour montrer aux jeunes qu’il y a des gens qui se préoccupent d’eux et veulent leur réussite. Ces jeunes qui décrochent ne réalisent pas avant qu’il ne soit trop tard les implications du décrochage scolaire, comme le salaire minimum, l’avancement de carrière très limité, etc., et j’aimerais faire une différence, ne serait-ce que d’aider un étudiant à ne pas décrocher.

Karine
karine_1048@hotmail.com

Merci Karine d’unir tes efforts au RIRE pour la persévérance des élèves du Québec!

Dernière modification : 18 septembre 2013.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

3 commentaires

  1. [...] C’est un fait reconnu que lorsque nous sommes stressés, il est plus difficile de nous concentrer. Selon un groupe international de chercheurs, le stress serait l’un des liens entre l’ennui d’un élève et son inaptitude à se concentrer. L’enseignant gagne alors à capter l’attention des élèves, mais également à analyser les raisons pour lesquelles un élève s’ennuie, car le problème peut être plus profond qu’un simple manque d’intérêt.  [...]

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

  2. [...] Des élèves ennuyés en classe à cause du stress Le glas des compétences ? Entre spécialistes, « la bataille fait rage » pour reprendre l’expression de Bernard Rey (ULB), un des contributeurs au dernier numéro des Cahiers du Service de pédagogie expérimentale de l’ULg consacré aux « compétences » 1 . Cette revue de référence dans le monde pédagogique belge francophone met en scène les oppositions qui divisent le monde scientifique face à la notion de compétence. [...]

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

  3. [...] Le stress atteint aussi les élèves, technologies, Twitt, Appareils mobiles,BYOD (bring your own device). Posted on 01/04/2013 par blogdeal2 Des élèves ennuyés en classe à cause du stress [...]

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)

Design adaptatif : Les Dompteurs de souris   | Conception du site : iXmedia   |  Icônes : Komodo Media   |  Google+