Définir la frontière de la cyberintimidation

Où est la frontière entre une rumeur lancée sur Facebook et l’atteinte à la réputation? Entre la diffusion de photos osées prises lors d’une fête et la distribution de pornographie juvénile? Entre la liberté d’expression et la cyberdiffamation? Définir la frontière nous invite à réfléchir à ces questions complexes pour promouvoir des communications virtuelles responsables et respectueuses.

Créé par une équipe de recherche de l’Université McGill, le site Définir la frontière vise à faire des jeunes des citoyens numériques responsables. Les médias sociaux sont en plein essor et cette croyance s’accompagne malheureusement de l’augmentation de l’intimidation virtuelle. L’équipe de Définir la frontière se donne pour mission d’ « établir clairement les distinctions entre cyberintimidation et citoyenneté responsable. »

L’équipe, d’abord spécialisée en intimidation, souhaite partager son expertise afin d’informer et de sensibiliser la population à ce phénomène. Le site invite à une réflexion profonde sur le sujet.

Divisé en plusieurs sections dont chacune vise une clientèle en particulier, le site est adapté aux besoins de tous les groupes d’âge et à chaque catégorie d’intervenants. Les diverses sections (enfants, ados, parents, enseignants, décideurs) sont divisées en thématiques, ce qui rend la navigation facile et agréable. Le langage et les propos abordés diffèrent d’une section à l’autre en tenant compte de la clientèle ciblée. Le site est également disponible en anglais à l’adresse definetheline.ca.

Si l’intimidation est un phénomène assez bien connu, il n’en va pas de même pour la cyberintimidation. L’équipe d’animation du site a le souci de la faire connaitre et d’en déterminer les paramètres sur le plan légal. Contrairement à l’intimidation traditionnelle, la cyberintimidation demeure dans une zone juridique floue. Plusieurs rubriques du site sous la section décideurs abordent, entre autres, la responsabilité civile et les droits constitutionnel et de la personne afin que puisse être défini le cadre législatif de l’intimidation via les moyens virtuels.

Des entrevues seront fréquemment mises en ligne et donneront la parole à divers spécialistes : criminologues, psychologues, juristes, enseignants, etc. L’avis de tous ces spécialistes aidera les jeunes et les intervenants à se positionner face à la cyberintimidation. Ceux qui visiteront le site auront donc de précieux outils pour identifier la cyberintimidation et savoir comment réagir.

Dernière modification : 11 mai 2017.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)