Une étude établit des liens entre les amitiés et la réussite scolaire à l’adolescence

téléchargement (15)Texte traduit et adapté de Middle school is when the right friends may matter most, publié sur le site de l’Université de l’Oregon le 12 janvier 2011.
Une nouvelle étude menée aux États-Unis dont les résultats ont été publiés dans le Journal of Early Adolescence s’est intéressée au rôle des amitiés sur la réussite scolaire des adolescents, particulièrement chez les filles.

Les auteurs de l’étude, Marie-Hélène Véronneau et Thomas J. Dishion de l’Université de l’Oregon, ont analysé des données recueillies dans le cadre d’une étude longitudinale à laquelle ont participé 1278 élèves, dont plus de la moitié étaient des filles.

On a demandé aux élèves de nommer leurs trois meilleurs amis. Pour cette recherche, les chercheurs ont étudié les dossiers scolaire et comportemental des amis, plutôt que de recueillir et d’analyser le témoignage des élèves.

Les chercheurs ont fait cette étonnante découverte : « Les filles qui éprouvaient des difficultés scolaires en 6e année et dont les amis avaient de meilleurs résultats n’ont pas obtenu un meilleur rendement à l’adolescence », explique Véronneau.

« Nous ne connaissons pas les mécanismes qui expliqueraient pourquoi on observe ce phénomène chez les filles, mais nous pouvons supposer que les filles se comparent à leurs amis, ce qui influencerait leurs résultats. Peut-être que cette comparaison affecte leur auto-efficacité et leur confiance en elles. »

Les adultes […] devraient accorder une attention particulière aux changements dans les amitiés des jeunes dont ils ont la responsabilité

Par ailleurs, chez les filles qui avaient de bons résultats en 6e année, les chercheurs on noté l’effet inverse. « Pour ces filles, on peut penser que le fait d’avoir des amis qui ont aussi des bonnes notes les a amenées à percevoir l’école comme difficile et stimulante, ce qui expliquerait pourquoi elles réussissent encore mieux plus tard », poursuit la chercheuse.

Parmi leurs conclusions, Dishion et Véronneau suggèrent que les adultes – à l’école et à la maison – devraient accorder une attention particulière aux changements dans les amitiés des jeunes dont ils ont la responsabilité. Ils devraient les encourager à poursuivre et à participer à des activités supervisées par des adultes pour favoriser le développement de leurs aptitudes sociales.

« Les parents devraient prêter attention à ce que font leurs enfants et avec qui ils se tiennent », affirme Véronneau. Si les parents remarquent de nouveaux amis dans le réseau de leur enfant, ils devraient essayer d’apprendre à les connaître […] et instaurer un climat de communication propice avec leur enfant pour connaitre ses allées et venues. »

Marie-Hélène Véronneau et Thomas J. Dishion (2011). Middle School Friendships and Academic Achievement in Early Adolescence: A Longitudinal Analysis. Journal of Early Adolescence, vol. 31, no 11, doi:10.1177/0272431610384485 [résumé de l’article]

Dernière modification : 26 février 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 4,00 sur 5)

2 commentaires

  1. Par Tweets that mention Une étude établit des liens entre les amitiés et la réussite scolaire à l’adolescence — RIRE -- Topsy.com le 24 janvier 2011 à 9:17

    […] This post was mentioned on Twitter by Commission scolaire, RIRE_CTREQ. RIRE_CTREQ said: [RIRE] Une étude établit des liens entre les amitiés et la réussite scolaire à l’adolescence http://bit.ly/eNysjK […]

    Commentaire inapproprié ?

  2. Par Une étude établit des liens entre les amitiés et la réussite scolaire à l’adolescence » enfant facile le 25 janvier 2011 à 3:58

    […] Lire l’article en entier en français une-etude-etablit-des-liens-entre-les-amities-et-la-reussite-scolaire-a-ladolescence/ […]

    Commentaire inapproprié ?

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)