Multitâche : le cerveau se répartit le travail

téléchargement (23)Texte traduit et adapté de Brain ‘splits to multi-task’, publié sur le site de BBC le 15 avril 2010.

L’incapacité de l’humain à faire plus de deux choses à la fois pourrait être solidement ancrée dans son cerveau, selon les résultats d’une nouvelle recherche française publiée dans la revue Science.
Selon les chercheurs qui ont mené l’étude, chaque moitié du cerveau se concentre sur une tâche précise quand il essaie de faire deux choses à la fois. Cette division du travail pourrait expliquer pourquoi il nous est si difficile d’être en mode multitâche et pourquoi nous sommes plus portés à prendre des décisions irrationnelles quand vient le moment de choisir parmi une longue liste d’éléments.

L’auteur principal de l’étude, le Dr Etienne Koechlin de l’École Normale Supérieure de Paris, affirme que : « Vous pouvez faire la cuisine et parler au téléphone en même temps, mais vous ne pouvez pas vraiment exécuter une troisième tâche comme essayer de lire un journal. Si vous exécutez trois tâches ou plus, vous perdez  le fil d’une de ces tâches. »

« Nos résultats sont susceptibles de fournir une explication au fait que les gens ont plus de facilité à faire le bon choix quand deux options s’offrent à eux que lorsqu’il y en a plusieurs. »

L’équipe de chercheurs a utilisé une technique d’imagerie par résonance magnétique pour observer l’activité cérébrale de 32 participants volontaires à qui on a demandé d’effectuer un test d’association de lettres. Les chercheurs ont enregistré des images de leur cortex frontal, la partie du cerveau associée au contrôle des impulsions.

Lorsque les participants ont exécuté une tâche à la fois, l’imagerie a révélé de l’activité sur un seul côté d’une certaine région des lobes frontaux. Par ailleurs, quand on a demandé aux participants de faire deux tâches en même temps, les lobes se sont réparti les tâches entre eux.

Des décisions irrationnelles

L’activité dans le lobe frontal gauche correspond à la tâche principale (action A) et l’activité dans le lobe droit correspond à la tâche secondaire (action B).

Le cerveau a été en mesure de contrôler la commutation entre ses deux hémisphères lorsqu’il exerce deux fonctions à la fois, mais manque de précision quand s’ajoute une troisième tâche.

Dr Koechlin est d’avis que ce comportement du cerveau pourrait expliquer pourquoi les gens prennent « des décisions irrationnelles » quand plus de deux choix s’offrent à eux. »

« De mon point de vue, la prise de décision irrationnelle est intimement liée à cette répartition du travail entre les deux hémisphères du cerveau qui lui permet de suivre le fil de l’exécution de deux tâches ou de choisir entre deux options, mais pas plus », conclut le chercheur.
Sylvain Charron and Etienne Koechlin (2010). Divided Representation of Concurrent Goals in the Human Frontal Lobes. Science, vol. 328. no. 5976, pp. 360 – 363 (résumé en ligne).

À lire sur un sujet similaire

Le multitâche et l’apprentissage

« À l’ère où le multitâche se transporte jusqu’en classe, des chercheurs explorent la nature de l’apprentissage et de la mémoire »

[Lire le billet du RIRE]

Dernière modification : 18 novembre 2014.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)