Le fait d’avoir un mauvais enseignant peut empêcher un enfant d’atteindre son plein potentiel en lecture

téléchargement (30)Texte traduit et adapté de Poor quality teachers may prevent children from reaching reading potential, study finds, publié sur le site de l’Université d’État de la Floride le 22 avril 2010.
Le fait d’avoir un mauvais enseignant pourrait empêcher un enfant d’atteindre son plein potentiel en lecture, selon des chercheurs de l’Université d’État de la Floride qui ont publié leurs résultats dans un article de la revue Science. Cette étude pourrait mettre fin à un débat de longue haleine qui divisait les scientifiques sur la question de l’influence des enseignants sur la compétence des élèves en lecture.

« Les enseignants ont un effet sur le rendement en lecture des élèves, affirme Jeanette Taylor, professeur en psychologie et auteure principale de l’étude. Les meilleurs enseignants offrent un environnement qui permet aux enfants d’atteindre leur plein potentiel. » Des recherches antérieures ont montré que la génétique joue un plus grand rôle dans le rendement en lecture d’un enfant que l’environnement (dont fait partie la classe). Cette étude est importante parce qu’elle montre pour la première fois que les enseignants ont une influence directe sur la variabilité génétique des enfants.

« Quand les enfants reçoivent un enseignement efficace, ils ont plus tendance à se développer selon leur trajectoire optimale, soutient Taylor. Lorsque l’enseignement est moins efficace, alors leur potentiel d’apprentissage n’est pas optimisé et l’écart génétique devient latent. »

Taylor et les quatre coauteurs de l’étude, tous chercheurs à l’Université d’État de la Floride, ont abordé la question en examinant un échantillon formé de 280 paires de vrais jumeaux et de 526 paires de faux jumeaux inscrits en première et en deuxième année. Sur le plan génétique, les vrais jumeaux ont les même gènes, alors que les faux jumeaux ont en commun la moitié de leurs gènes en moyenne. La comparaison entre ces deux groupes a permis aux chercheurs de déduire dans quelle proportion le rendement en lecture est influencé par des facteurs génétiques par rapport à l’environnement de l’enfant.

En utilisant les résultats à un test de fluidité en lecture à voix haute (Oral Reading Fluency), les chercheurs ont pu estimer quelle part de la variabilité en lecture est influencée par des facteurs génétiques. Ils ont ensuite utilisé les résultats des tests des jumeaux ayant le même enseignant afin de créer un indice qui permet de mesurer la qualité de l’enseignement.

Si les résultats des tests de fin d’année montraient que tous les élèves de la classe avaient fait des progrès en lecture au-delà de ce qu’on attendait d’eux au début de l’année, les chercheurs ont attribué le gain à un enseignement de haute qualité. Inversement, les chercheurs ont déduit que les élèves des classes qui ont obtenu moins de gains en lecture avaient un enseignement de qualité médiocre. (À noter : les chercheurs n’ont pas tenu compte du facteur « jumeau » pour déterminer la qualité de l’enseignement.)

Les auteurs ont signalé que d’autres facteurs, tels que les camarades de classe, les ressources offertes et l’espace physique de la classe peuvent aussi influencer le niveau de rendement en lecture des jeunes élèves. Malgré ces facteurs, l’étude souligne manifestement l’importance des enseignants.

« Le fait d’avoir un enseignant qui livre un enseignement de haute qualité n’élimine pas la variabilité de l’élève ni ne garantit des résultats aussi bons pour chaque élève de la classe. Mais ignorer l’enseignant comme un facteur déterminant de l’environnement est une occasion manquée de favoriser le développement du potentiel des enfants à l’école et leur réussite dans la vie », concluent les chercheurs.

J. Taylor, A. D. Roehrig, B. Soden Hensler, C. M. Connor, and C. Schatschneider (2010). Teacher Quality Moderates the Genetic Effects on Early Reading. Science 328 (5977), 512 (résumé en ligne).

 

À lire sur un sujet similaire

Les enseignantes du primaire pourraient transmettre leur angoisse des mathématiques aux filles

« Selon une étude de l’Université de Chicago publiée dans le période en ligne Proceedings of the National Academy of Sciences, les enseignantes des écoles primaires pourraient transmettre à leurs élèves de sexe féminin leur anxiété et leurs stéréotypes au sujet des mathématiques. À l’issue de l’étude, les chercheurs ont observé que les filles qui avaient adopté les stéréotypes de leur enseignante ont obtenu de moins bons résultats dans cette matière. »

[Lire le billet publié par le RIRE]

Dernière modification : 18 novembre 2014.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Un commentaire

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)