En grandissant, les élèves prennent moins de risques intellectuels en classe de science

images (4)Texte traduit et adapté de Scientific risk-taking by young students fades with age, publié sur le site de l’Université de l’Oregon le 6 avril 2010.

En science, on peut vérifier une théorie qui, au départ, tient la route et, plus tard, la démolir complètement. Mettez-vous dans la peau d’un élève du primaire qui prend le risque d’énoncer une idée, malgré les critiques éventuelles et la peur d’être ridiculisé par ses collègues de classe. Auriez-vous le courage de présenter et de soutenir vos hypothèses?

Ronald A. Beghetto, professeur en science de l’éducation à l’Université de l’Oregon, a mené une étude pour comprendre ce qui motive les jeunes à prendre des risques dans l’exploration de la science. Selon les résultats de son étude publiés dans le Journal of Research in Science Teaching, les élèves deviennent de moins en moins enclins à prendre des risques intellectuels en grandissant, comme partager des idées et des hypothèses scientifiques.

Le soutien de l’enseignant, un facteur déterminant

Parmi les 585 élèves du primaire qui ont participé à l’étude, le chercheur a cependant observé que certains d’entre eux étaient beaucoup plus disposés à prendre des risques intellectuels dans leurs apprentissages en science. Ces derniers manifestaient un intérêt pour la science, avaient confiance en leurs idées et percevaient le soutien de leur enseignant.
Beghetto soutient :

« Les enseignants du primaire ont la chance et la responsabilité de susciter l’intérêt de leurs élèves pour les sciences et de les encourager à prendre des risques dans leurs questionnements scientifiques. Leurs efforts de première ligne consistent à susciter et à soutenir la curiosité des élèves afin de stimuler la prise de risques intellectuels. »

Les données de l’étude ont été cueillies à partir d’un questionnaire rempli par chaque élève et d’un rapport d’évaluation de son enseignant sur ses aptitudes en science. Malgré les limites de l’étude qui résident principalement dans le biais possible des déclarations d’élèves, Beghetto croit au potentiel des résultats de son étude et pense qu’ils méritent l’attention des enseignants (voir la vidéo au bas de ce billet).

« Ces résultats, ajoute le chercheur, fournissent une feuille de route pour éclairer de futures études visant à comprendre et à trouver des moyens pour encourager les élèves à prendre des risques intellectuels pendant leurs apprentissages en science.»
Ronald A. Beghetto (2010). Correlates of intellectual risk taking in elementary school science. Journal of Research in Science Teaching, vol. 46, no 2, p. 210-223 (résumé en ligne)

Dernière modification : 16 novembre 2014.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Multimédia

Making space for children's intellectual risks - Ronald A. Beghetto (University of Oregon)


Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)