Wikipédia : le type de contribution comme gage de qualité

Texte traduit et adapté de Who Does What on Wikipedia?, publié sur le site de l’Université d’Arizona le 4 mars 2010.
téléchargement (14)
Le style de collaboration à la rédaction d’articles sur Wikipédia a un effet direct sur la qualité de ceux-ci, selon une récente étude menée par Sudha Ram, professeur au Collège Eller de l’Université d’Arizona, et Jun Liu du Département des systèmes de gestion de l’information (MIS) de l’Université d’Arizona.

Leur article leur a d’ailleurs valu un prix dans le cadre de l’Atelier sur les technologies de l’information et des systèmes qui a eu lieu conjointement avec la Conférence internationale sur les systèmes d’information (ICIS).

« La plupart des recherches sur Wikipédia portent sur l’agrégation : elles observent le nombre total de modifications pour un article ou le nombre de contributeurs qui ont participé à sa création », explique Ram. Ce qui manquait, c’était une explication de la raison pour laquelle certains articles sont de grande qualité et d’autres pas. Nous avons étudié la relation entre la collaboration et la qualité des articles. »

Wikipédia possède un système interne d’évaluation de la qualité des articles. Trônent au sommet des articles « vedettes », suivis de tous les autres articles auxquels on a attribué la cote A, B et C. Ram et Liu ont sélectionné aléatoirement 400 articles de chaque niveau de qualité et ont appliqué à chacun un modèle basé sur la provenance qu’ils ont développé dans le cadre d’une recherche antérieure.

« Nous avons utilisé des techniques d’exploration de données et identifié divers modèles de collaboration basés sur la provenance ou, plus précisément, sur qui fait quoi aux articles de Wikipédia, explique Ram. Ces modèles de collaboration aident soit à améliorer la qualité des articles ou soit à la détériorer. »

Ram et Liu ont identifié sept rôles spécifiques joués par les contributeurs de Wikipédia. Les démarreurs, par exemple, créent du contenu, mais se livrent rarement à d’autres actions. Les justificateurs créent du contenu et le justifient à l’aide de ressources et d’hyperliens. Pour leur part, les réviseurs modifient essentiellement le contenu existant. Certains contributeurs – que les chercheurs qualifient de polyvalents – occupent plusieurs de ces sept fonctions.

« Nous avons ensuite regroupé les articles en nous basant sur ces rôles et examiné les modèles de collaboration au sein de chaque groupe pour voir quel genre de qualité en a résulté », explique Ram.

Nous avons constaté que les articles de meilleure qualité sont écrits par des contributeurs polyvalents. On remarque la prédominance des contributeurs de type démarreurs et des contributeurs occasionnels dans les articles de moins bonne qualité.

Pour générer des articles de meilleure qualité, la collaboration entre plusieurs contributeurs polyvalents est nécessaire. Ram et Liu pensent que les résultats de cette étude pourraient susciter de l’intérêt pour la conception d’outils logiciels qui permettraient d’améliorer la qualité des articles.

« Un outil logiciel pourrait inciter les contributeurs à justifier leurs insertions en ajoutant des liens, estime la chercheuse. On pourrait aussi développer d’autres outils logiciels pour encourager des actions pour chaque type de contribution et des modèles spécifiques de collaboration pour améliorer la qualité de l’encyclopédie dans son ensemble ».

***
Enfin, les internautes désireux de connaitre le nombre de personnes qui ont contribué à la création d’un article Wikipédia pourront avoir accès à cette information en cliquant sur l’onglet « Historique », en haut de l’article, puis sur l’hyperlien « Détails des contributions » dans l’encadré intitulé « Naviguer dans l’historique ».

Liu, Jun and Ram, Sudha, Who Does What: Collaboration Patterns in the Wikipedia and Their Impact on Data Quality (December 8, 2009). 19th Workshop on Information Technologies and Systems, p. 175-180, December 2009 (en ligne).

Dernière modification : 16 novembre 2014.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Un commentaire

  1. […] 175-180. Voir aussi le résumé publié sur le site de l’Université d’Arizona, ainsi que sa traduction et adaptation française par Véronique D’Amours sur le site du Réseau d’information pour la réussite éducative. Ce contenu a été publié […]

    Commentaire inapproprié ?

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)