La neuroéducation au service des enseignants

téléchargement (7)Dans son édition du 5 janvier 2010, Le code Chastenay (Télé-Québec) présentait un reportage sur la neuroéducation, une science qui met l’imagerie médicale au service de l’éducation.

Cette nouvelle science a donné lieu à une découverte considérable : le cerveau contient un bagage de fausses conceptions qui constituent de réels obstacles à l’apprentissage.  Patrice Potvin, professeur et didactique des sciences (UQAM), et Steve Masson, doctorant en sciences de l’éducation (UQAM), s’intéressent au processus cérébraux activés par des sujets lors de l’acquisition de connaissances scientifiques.

Grâce à de l’équipement d’imagerie par résonance magnétique (IRM), ils ont pu observer que le cerveau détourne l’attention du sujet quand l’information qu’il perçoit est contraire à ses (fausses) conceptions initiales. En comparant les zones cérébrales stimulées chez des experts en physique à celles de novices en la matière, Steve Masson a observé que les experts possèdent toujours la trace neurologique de leurs fausses croyances, mais qu’ils les inhibent, ce qui leur permet, malgré cette trace erronée, de résoudre scientifiquement des problèmes.

Maintenant, comment les enseignants doivent-ils adapter leur enseignement en considérant le bagage de fausses croyances de leurs élèves ? C’est l’une des nombreuses questions auxquelles la neuroscience veut trouver réponse…

[Note :  Nous remercions André Lemelin pour avoir proposé au RIRE de diffuser ces ressources.]

Dernière modification : 22 juin 2017.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 3,50 sur 5)

Multimédia

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)